Dimanche 2 février 2014

1/8e de finale Coupe des Yvelines

RC 78 (U17) 3–2 FC Rambouillet

Composition de l’équipe : Jeremy Leveque – Corentin Lacoste, William Aires de Jesus, Jules Padieu, Lucas Irlinger – Daniel Bruzy, Valentin Vella, Marcus Cadasse – Floriant Valery, Guillaume Pleynet – Aurélien Paris.

Remplaçants : Sory Bagayoko, Rémi Jacob, Axel Brard.

Entr : Philippe Guignard    


         L’équipe U17 du RC78 affrontait ce dimanche le FC Rambouillet à l’occasion des 8èmes  de finale de la coupe des Yvelines. Au terme d’un match très engagé physiquement face à un adversaire bien organisé, elle s’imposait 3 buts à 2.

 

         La confrontation démarrait très fort des deux cotés. Le ballon passait d’un camp à un autre malgré le peu d’occasions franches. Le RC78 restait néanmoins supérieur à son adversaire dans la maitrise du ballon et le démontrait après 20 minutes de jeu en ouvrant logiquement le score. Suite à un corner tiré par Guillaume Pleynet, William Aires de Jesus reprenait de la tête au second poteau et voyait le ballon se loger en pleine lucarne malgré une tentative de sauvetage désespérée du gardien adverse.

Cette avance prise par les Neauphléens était, hélas, de courte durée. Rambouillet  bénéficiait d’un coup franc bien placé à l’entrée de la surface. Le tireur enroulait son ballon à l’opposée du mur et trouvait à son tour le chemin des filets. Loin d’être abattus, les U17 locaux se jetaient de nouveau dans une bataille sans merci pour reprendre l’avantage au prix d’âpres duels. Sur l’un d’eux, Guillaume Pleynet, à la suite d’un superbe slalom dans la défense de Rambouillet, obtenait un penalty complètement justifié après avoir été crocheté. La sentence était immédiate. Valentin Vella, plein de sang froid, plaçait sa frappe à ras-de-terre sur la droite du gardien de but. 2-1 !

Trois buts inscrits en 20 minutes. Et un quatrième allait suivre. Sur un corner de Rambouillet et mal repoussé par la défense, le ballon arrivait dans les pieds d’un joueur visiteur qui propulsait le cuir au fond avec l’aide de la barre transversale. Après cette nouvelle égalisation, les duels redoublaient d’intensité, provoquant notamment les blessures de Lucas Irlinger à la cheville gauche et d’Aurélien Paris aux adducteurs.


         Après la pause, les premiers cartons jaunes faisaient leur apparition sur la pelouse synthétique de la Bonde. Preuve que le repos mérité d’un quart d’heure n’avait pas réussi à calmer les ardeurs des vingt-deux acteurs. Les deux équipes, émoussées physiquement, cherchaient le KO. Durant cette période très indécise, le RC Neauphle obtenait un deuxième penalty à la suite d’un pied en l’air dangereux sur le capitaine, Daniel Bruzy. William Aires de Jesus se chargeait de la sentence et inscrivait ici son deuxième but personnel. Toujours très heurté, le match devenait crispant. Corentin Lacoste, blessé, sortait la main sur le bas du dos. C’est au courage que Neauphle conservait finalement l‘avantage. Le coup de sifflet de l’arbitre officiel clôturait une rencontre éprouvante d’un point de vue physique et mental.  


         Les joueurs et le coach neauphléens pouvaient enfin manifester leur joie. Ils se qualifiaient pour les quarts de finale de la Coupe des Yvelines.

 

Lucas Irlinger

ce site a été créé sur www.quomodo.com